Quel que soit le mode de vie de votre chat, il devra être protégé contre certaines maladies infectieuses, dont certaines sont incurables et mortelles.

La vaccination

Les anticorps présents dans le lait maternel neutralisent les antigènes des vaccins.

La primo vaccination interviendra donc après le sevrage soit vers l’âge de deux mois.

Chaton
Les vaccins peuvent être administrés à partir de 8 semaines

En ce qui concerne la vaccination contre la rage, elle est exigée pour tout déplacement à l’intérieur de l’Union Européenne ;  un passeport européen visé par le vétérinaire permet alors de justifier les vaccins du chaton.

Passeport européen
Passeport européen

Les vaccins classiques protègent eux le chaton contre :

  • le Typhus, maladie virale avec diarrhées, vomissements et douleurs abdominales. Elle est mortelle dans 50 pour cent à 90 pour cent des cas.
  • le Coryza ou « rhinotrachéite virale féline », est une maladie commune chez les chats. Le principal agent infectieux est l’Herpès virus félin 1 (FE HV-1) mais il en existe deux autres : le Calicivirus félin et la bactérie Chlamydophila felis. Cette maladie est fréquente et touche très fréquemment le chaton ou l’adulte immunodéprimé.
  • la Leucose féline (FeLV). Le virus se propage d’un chat à un autre, lors d’un combat ou parfois d’un accouplement. La vaccination est donc particulièrement conseillée pour les chats qui ont accès à l’extérieur.

La vaccination du chaton consiste à réaliser trois injections à 2, 3 et 4 mois, puis à réaliser un rappel à l’âge d’un an.

Ensuite, un rappel annuel, dépendant du mode de vie de votre chat,  vous sera proposé à l’occasion de la visite annuelle de santé.