La Cystite chez le chat

La cystite est un ensemble de symptômes fréquents chez le chat. Les causes peuvent en être très différentes alors que les signes cliniques sont très comparables.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite  est une inflammation de la vessie chez le chat mâle ou femelle. Il ne s’agit pas d’une maladie en elle-même mais d’un ensemble de symptômes dont les origines peuvent être diverses. La cystite féline n’est pas contagieuse. Ce symptôme est un motif très fréquent de consultation chez le vétérinaire en particulier en urgence vétérinaire.

Les cystites chez le chat sont des signaux d’alarmes qui doivent alerter les propriétaires car, non traitées, elles peuvent avoir de graves conséquences sur la santé.

Les chats les plus prédisposés à être touchés par la cystite sont les chats adultes mâles et non castrés vivant en appartement. Par ailleurs, le stress peut être un élément déclencheur de la cystite chez le chat. Il peut toutefois arriver que cette affection touche n’importe quel chat indépendamment de  son âge et de son sexe.

Symptômes de la cystite chez le chat

La cystite un symptôme assez fréquent chez le chat. Certains chats peuvent avoir jusqu’à deux épisodes de cystite par an. Le tableau clinique est assez reconnaissable et spécifique lors de l’inflammation de la vessie chez le chat. Les plus spécifiques et les plus reconnaissables sont :

  • Difficulté à uriner (dysurie). Le chat met plus de temps en position et n’urine que quelques goutes avec des douleurs à la miction (le chat exprime sa douleur en miaulant pendant la miction).
  • Présence d’urines dans des endroits inhabituels, le chat n’arrivant plus à se retenir.
  • Présence de traces de sang dans les urines (hématurie)
  • Le chat essaye d’uriner fréquemment
  • Léchage excessif de la région génitale.
  • Malpropreté urinaire (périurie)
  • Anorexie. Le chat ne mange plus et semble isolé dans son coin
Chat litiere
Ocdp / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

D’autres symptômes d’ordre général peuvent apparaitre. Ces symptômes reflètent le stress et les douleurs ressentis par le chat :

  • Léthargie,
  • Abattement,
  • Difficultés locomotrices.
chat urine

Causes de la cystite chez le chat

Cystite idiopathique féline (CIF)

C’est la cystite la plus fréquente chez le chat. Le terme Idiopathique en médecine veut dire une maladie dont l’origine est inconnue ou n’est pas avérée.  La cystite idiopathique ou interstitielle chez le chat est le motif de consultation le plus fréquent lors de cas de cystites. Elle touche 2 chats sur 3 en consultation pour ce motif. Chez le chat, et d’après des recherches,  elle est due à des modifications au niveau du système nerveux. Elle est  déclenchée par le stress ou un événement traumatisant : déménagement, changement de propriétaire ou arrivée d’un nouvel animal dans la maison.

Calculs urinaires ou urolithiases

C’est la deuxième cause la plus fréquente des cystites chez le chat. Il s’agit de formation de calcifications (dépôts de sels minéraux) agglomérées au niveau de la vessie et de l’urètre.  Présents dans l’urine, ces dépôts peuvent obstruer l’urètre du chat s’ils ne sont pas éliminés. Une prise en charge rapide et urgente est nécessaire pour ce type de cystite car elle peut avoir des conséquences graves sur la santé du chat.

Infection urinaire

Il s’agit d’une prolifération anormale de bactéries au sein des voies urinaires et de la cavité vésicale du chat. Cette infection provoque donc la cystite. Elle touche généralement les chats âgés.

Tumeurs vésicales et/ou urétrales

Elles sont généralement rares et touchent les chats âgés. Les tumeurs vésicales et urétrales provoquent souvent les cystites. Leur diagnostic est assez tardif car il nécessite une panoplie d’examens complémentaires assez poussés.

Traitement de la cystite chez le chat

Le traitement  dépend de la cause et l’origine de la cystite. Le vétérinaire réalisera le diagnostic à partir de l’examen clinique pour déterminer la cause.

Cystite idiopathique

Dans le cas d’une cystite idiopathique, le vétérinaire prescrira d’abord un analgésique pour calmer la douleur et recommandera des mesures pour améliorer la qualité de vie du chat dans le but d’installer un environnement dénué de stress :

  • Alimentation adaptée.
  • Elimination de toute source de stress : régler le problème de cohabitation s’il existe (la cohabitation entre chats est souvent source de stress).
  • Installation d’un environnement de jeu adéquat pour le chat.
  • Placement de la gamelle dans un endroit calme.

Urolithiases, infections, tumeurs

Dans le cas d’urolithiases, de cystites infectieuses ou d’origine tumorale, un traitement médicamenteux est souvent nécessaire pour dissoudre les calculs, une antibiothérapie pour lutter contre l’infection ou la chirurgie associée à la chimiothérapie et radiothérapie dans le cas de tumeurs.

© Vetaction conseil 2020. Article réservé aux cliniques abonnées au service de sites internet. Toute reproduction, même partielle interdite sans autorisation